La légendaire brioche de Merlin

brioche chocolat orange

Pour fêter mes 30-1 bougies, j’annonce des embouteillages en cuisine, avec entre autres la brioche chocolat-orange en guest star … Parce que le sourire des collègues vaut toutes les heures passées aux fourneaux !

Ingrédients :

Pour la brioche :

  • 300g de farine
  • 35g de sucre
  • 1/2 cuillère à café de sel
  • 1 œuf
  • 10g de levure fraîche de boulangerie émiettée
  • 120g d’eau
  • 50g d’huile végétale
  • le zeste d’une orange

Pour la garniture :

  • 60g de chocolat noir à pâtisser
  • 60g de beurre
  • 25g de sucre
  • Pour le sirop : 1 orange et 40g de sucre

 

Préparation :

  • Dans le bol du robot, pétrir tous les ingrédients jusqu’à obtenir une boule de pâte bien lisse. Si la pâte ne se détache pas des bords, ajouter de la farine.
  • Couvrir le bol et laisser reposer la pâte jusqu’à ce qu’elle double de volume.
  • Une fois la pâte gonflée, fariner légèrement le plan de travail et dégazer la préparation.
  • Etaler le pâton sur une largeur correspondant à la largeur du moule à gâteau et sur une longueur visant à obtenir 3 mm d’épaisseur.
  • Pour la garniture, fondre le chocolat avec le beurre et ajouter ensuite le sucre.
  • Pour le sirop, porter à ébullition le jus de l’orange avec le sucre. Laisser reposer.
  • Etaler le chocolat sur la pâte, attraper le côté le plus long et enrouler de façon à obtenir un boudin de pâte (plus long que large).
  • Emballer ensuite le boudin dans du papier sulfurisé et direction le congélateur pour un repos bien mérité de 30 minutes.
  • Au bout du délai imparti, préchauffer le four à 160 degrés.
  • Couper les extrémités du boudin puis diviser la pâte en 2, dans le sens de la longueur.
  • Tresser les 2 tiges et déposer dans le moule à gâteau recouvert de papier sulfurisé.
  • Enfourner pour 30 minutes.
  • A la sortir du four, badigeonner la brioche encore toute chaude de sirop à l’orange.

On peut tout à fait varier les plaisirs avec une brioche spéculoos-poire, caramel-pomme, praliné-banane, café-noisette, …

Les Muffins minute de la mère Madeleine

muffins

Juillet sous la pluie … Encore et encore … Exit la déprime ! On prépare un tea-time, histoire d’illuminer la journée !

Ingrédients pour 12 muffins :

  • 1 yaourt nature ou fromage nature (Sojasun, 0%, Taillefine, …)
  • 2 pots mesure de farine
  • 1 pot mesure de sucre
  • 2 œufs
  • 1/2 pot mesure d’huile (isio 4)
  • 1 cuillère à café de levure chimique
  • 1 cuillère à soupe de fleur d’oranger

Préparation :

  • Préchauffer le four à 180 degrés.
  • Fouetter tous les ingrédients dans un saladier, jusqu’à obtenir une belle pâte homogène.
  • Verser la moitié du contenu dans les moules à muffins.
  • Garnir de pépites de chocolat, pâte à tartiner, confitures  de votre choix. Pour moi, l’élu sera le nocciolata !
  • Couvrir vos empreintes avec l’autre moitié de pâte.
  • Enfourner pour 20 minutes.

Les petits cakes à l’orange de la mère Madeleine

cake orange

A force d’attendre désespérément le soleil, on finit par le faire venir dans son assiette !

Ingrédients :

Pour le cake :

  • 1 belle orange
  • 150g de beurre
  • 150g de sucre de canne
  • 2 oeufs
  • 115g de farine
  • 1/2 sachet de levure chimique
  • 1 cuillère à soupe de fleur d’oranger

Pour le glaçage :

  • 1 belle orange
  • 100g de sucre glace

 

Préparation :

Du cake 

  • Préchauffer le four à 200 degrés.
  • Récupérer d’une part les zestes et d’autre part le jus d’une orange.
  • Faire fondre le beurre à feu doux, dans une casserole.
  • Hors du feu, ajouter le sucre de canne et fouetter jusqu’à obtenir un mélange homogène.
  • Ajouter le jus de l’orange, les œufs et la fleur d’oranger et fouetter à nouveau.
  • Tamiser la farine et l’incorporer petit à petit au mélange précédent.
  • Finir en ajoutant la levure et les zestes.
  • Beurrer et fariner le moule de votre choix (moule à cake, moule à muffins, …).
  • Enfourner pour 10 minutes dans un premier temps, puis baisse la température à 180 degrés pendant 20 minutes.
  • A la sortie du four, laisser le temps aux cakes de refroidir avant de les démouler.

Du glaçage :

  • Prélever les zestes de la 2ème orange et récupérer le jus.
  • Mélanger le sucre glace et jus et peigner généreusement le chapeau des cakes avec ce glaçage.
  • Saupoudrer de zestes d’orange pour la déco 😉

La salade vitaminée d’Elo

salade patate douce

Sous un soleil de Dubaï, en vacances chez ma sœur pour une semaine pleine d’aventures et de complicité, on ouvre le bal des salades avec de la patate douce, pour mon plus grand bonheur !

Ingrédients :

  • Quelques feuilles de mâche, des pousses d’épinards
  • Cubes de patates douces
  • Dés de betteraves
  • Lamelles de radis
  • 2 cuillères à soupe de pois chiches
  • Dés de feta
  • Noix
  • Graines de tournesol, …

 

Préparation :

  • Rien de plus simple, chaque ingrédient a sa place dans mon assiette aux couleurs vitaminées
  • Et on assaisonne avec une bonne huile de sésame soja 🙂

 

La galette des rois de mémé Christiane (à la frangipane)

galette-frangipane
Dimanche brumeux mais dimanche chaleureux ! Joyeuse Epiphanie en famille, avec rencontre de Mémé Christiane et Mamie Andréa (je vous avais communiqué il y a quelques jours la recette du pain à l’épeautre) : la diète, ce ne sera pas pour aujourd’hui …

Ingrédients pour une galette 8 personnes :

Pour la pâte feuilletée (2 fonds de tarte) :

  • 250 g de farine de blé
  • 200 g de beurre doux bien froid (80% de MG minimum)
  • 125 g d’eau
  • 1 cuillère à café de sel fin

Pour la crème pâtissière : 

  • 30 cl de lait végétal
  • 3 jaunes d’œufs
  • 50 g de sucre
  • 40 g de farine de blé
  • 1 gousse de vanille

Pour la crème d’amandes : 

  • 100 g de beurre pommade
  • 100 g de sucre semoule
  • 100 g de poudre d’amandes
  • 1 œuf
  • un bouchon de rhum ambré

Pour la dorure :

  • 1 œuf
  • 1 cuillère à soupe d’eau

 

Préparation :

De la pâte feuilletée :

  • Mélanger le sel fin et l’eau.
  • Couper le beurre en petits morceaux.
  • Dans la cuve du robot, mélanger à faible vitesse la farine, le beurre, l’eau et le sel pendant 2 minutes.
  • Une fois les 2 minutes écoulées,  récupérer le pâton et commencer à étaler la pâte au rouleau, sur un plan de travail bien fariné ! Elle doit prendre la forme d’un large rectangle avec une longueur 3 fois plus importante que la largeur.
  • Procéder dès à présent au tourage : plier le tiers supérieur de la pâte vers l’intérieur (soit aux 2/3 de la longueur), puis le tiers opposé par dessus les deux faces précédentes. De cette façon, on obtient un pli portefeuille, de forme carrée.
  • Tourner le carré de pâte, sur lui-même d’un quart de tour (par exemple dans le sens des aiguilles d’une montre).
  • Procéder au 2ème tour : de la même façon que précédemment, étaler la pâte, toujours sur un plan de travail fariné, en reconstituant un large rectangle avec une longueur 3 fois plus importante que la largeur. Plier le tiers supérieur de la pâte vers l’intérieur (soit aux 2/3 de la longueur), puis le tiers opposé par-dessus les deux faces précédentes. De cette façon, on obtient toujours un pli portefeuille, de forme carrée.
  • Tourner le carré de pâte, sur lui-même d’un quart de tour
  • Procéder ainsi encore pendant 3 tours.
  • Pour finir, envelopper la pâte pliée dans un papier film et laisser au repos au réfrigérateur pendant une heure minimum.

De la crème pâtissière : 

  • Couper la gousse de vanille en 2 et récupérer les grains.
  • Porter le lait à ébullition dans une casserole, avec la gousse de vanille et les grains. Fouetter les jaunes d’œufs avec le sucre jusqu’à ce que le mélange blanchisse.
  • Ajouter la farine et le lait chaud et mélanger jusqu’à obtenir une préparation homogène.
  • Remettre le tout dans la casserole, sur le feu. Faire épaissir à feu doux
  • Verser ensuite sur une plaque garnie d’un film alimentaire.
  • Laisser au repos jusqu’à refroidissement complet

De la crème d’amandes :

  • Travailler le beurre pommade et le sucre dans un bol.
  • Ajouter l’œuf, puis la poudre d’amandes et mélanger jusqu’à avoir une bonne consistance de la crème.

De la garniture à la frangipane :

  • Mélanger la crème pâtissière à la crème d’amandes, en ajoutant le bouchon de rhum.
  • Personnellement, j’y ai ajouté quelques gouttes d’arôme d’amande amère (car le goût ne ressortait pas assez, à mon sens) et des amandes grossièrement concassées (pour une texture un peu plus croquante).
  • Sortir le pâton du réfrigérateur et le couper en 2 pour avoir 2 fonds de tartes.
  • Sur un plan de travail fariné, étaler chaque fond de tarte au rouleau sur une épaisseur de 2 à 3 mm.
  • Découper des disques de 25 cm environ : je me suis servie de mon cercle à pâtisserie afin d’avoir 2 fonds de tarte de taille plus ou moins identique.
  • Dans un petit bol, mélanger l’œuf et l’eau pour constituer la dorure.
  • Sur un premier disque de pâte feuilletée que vous aurez préalablement disposé sur une plaque de cuisson (garnie d’une feuille de papier sulfurisé), passer un peu de cette dorure avec un pinceau, sur 2 cm de large du bord : cela servira à coller le 2ème disque et fermer la galette.
  • Etaler la crème à la frangipane sur le premier disque.
  • Etape presque ultime et indispensable : ajouter la fève !
  • Poser ensuite le 2ème disque par-dessus la pâte et refermer la galette.
  • Souder les bords : « chiqueter » les bords en exerçant une pression du bout des doigts et en faisant des petites entailles sur tout le pourtour de la galette, avec un couteau.
  • Dorer la surface de la galette et laisser la galette au repos au réfrigérateur pendant 30 minutes.
  • Au-delà du temps réglementé, préchauffer le four à 180 degrés et dorer une seconde et dernière fois la galette.
  • Procéder au décor en réalisant de fines entailles sur la surface de la galette, avec le dos de la lame d’un couteau.
  • Enfourner pour 40 minutes de cuisson.

Les cookies d’avoine de la mère Madeleine

cookies-avoineJ’embarque mes cookies et en route pour une ballade au bord du Cap Blanc Nez, en ce petit matin tout doux. Allier #plaisir et #manger sain au petit-miam, c’est possible avec les cookies de Madeleine !

Ingrédients pour 18 petits cookies :

  • 150g de flocons d’avoine
  • 50g de farine
  • 50g de miel
  • 75g de compote de pomme
  • 1 œuf
  • 1 cuillère à café d’arôme de vanille
  • 1 pincée de sel
  • Autant de pépites de chocolat, fruits sec, oléagineux que vous souhaitez

 

Préparation :

  • Préchauffer le four à 180 degrés.
  • Mélanger les flocons d’avoine, les fruits secs, pépites de chocolat, oléagineux et la farine avec le miel et le sel.
  • Ajouter l’œuf, la vanille et la compote et mélanger jusqu’à obtenir une pâte homogène.
  • Disposer des boulettes de pâtes sur une feuille de papier sulfurisé et les aplatir pour former des cookies.
  • Enfourner pendant 15 minutes.
  • Laisser refroidir avant de les conserver dans une boîte hermétique.

Le pain à l’épeautre de Mamie

pain-epeautre

En ce vendredi gris où le temps est capricieux et les températures chaudes bien avares, je serai bien restée chez moi …

On sort les pulls, on se blottit vite contre la cheminée, on épuise avec désespoir les mouchoirs : welcome Décembre ! Pour me mettre du baume au coeur, je suis dans ma phase « Pain maison » et tout commence avec le pain à l’épeautre de Mamie …

 

Ingrédients :

Pour le petit levain

  • 200 g de farine de blé T45
  • 16 cl d’eau tiède
  • 12 g de levure fraîche de boulanger

Pour le pain

  • Le petit levain
  • 280 g de farine d’épeautre ( /!\ pas de farine de petit épeautre ; disponible en magasin bio)
  • 70 g de farine de blé T45
  • 1 cuillère à soupe de miel
  • 10 g de sel fin
  • 15 cl d’eau tiède
  • Graines de lin pour la décoration (facultatif)

Vous pouvez aussi compléter avec des noisettes pour ajouter plus de goût à votre pain : dans ce cas, prévoir 130 g de noisettes et n’utiliser que 180 g de farine d’épeautre (au lieu de 180 g) et 40 g de farine T45 (au lieu de 70 g).

 

Préparation :

Du petit levain

  • Dans la cuve de votre robot (muni du crochet), mélanger la levure avec l’eau tiède.
  • Ajouter la farine.
  • Mélanger environ 5 minutes afin d’obtenir une texture bien souple de votre pâte. Elle doit se détacher des parois.
  • Couvrir la cuve avec du film alimentaire et réserver à température ambiante 1 heure minimum pour laisser lever le petit levain.

Du pain

  • Au bout d’1 heure, dans un saladier, mélanger la farine d’épeautre et la farine de blé avec le sel et le miel. Si vous souhaitez opter pour l’option avec les noisettes, respecter bien les quantités de farine et c’est à ce moment que vous pouvez ajouter les oléagineux.
  • Ajouter cette préparation dans la cuve contenant le petit levain. Travailler la pâte en actionnant le robot (toujours muni du crochet pétrisseur) et en ajoutant les 15 cl d’eau.
  • Pétrir 5 minutes minimum afin d’obtenir une préparation souple, se détachant des parois.
  • Former une boule, la fariner et la déposer dans un saladier que vous recouvrirez avec du film alimentaire.
  • Réserver à température ambiante et laisser reposer pendant 1 heure.
  • Au bout d’1 heure, sur un plan de travail fariné, travailler délicatement la boule pour lui donner une forme de pâton rond.
  • Poser le pâton, sur une plaque de cuisson recouverte de papier sulfurisé, fariner.
  • Réaliser des entailles sur le dessus à l’aide d’un couteau propre et bien aiguisé.
  • Asperger de graines de lin et laisser reposer pendant 20 minutes encore.
  • Préchauffer le four à 220°C et placer, dans le bas, un bol rempli d’eau pour former de la vapeur.
  • Une fois le four chaud, retirer le bol d’eau et enfourner le pâton à mi-hauteur pendant 30 minutes. La pâte va colorer et la croûte deviendra croustillante.
  • Laisser ensuite refroidir le pain sur une grille, en dehors du four.

Les galettes courgette-menthe de Christos

galettes-courgette

Aujourd’hui, c’est destination île de Crète dans mon assiette avec les irrésistibles croquettes courgettes-menthe (qu’on retrouve sans conteste sur les cartes de mezze de toutes les tavernes de l’île). Quel plaisir à déguster cette douce association parfumée, que j’ai souhaitée travailler en version plus light : sans chapelure et sans fromage …

On aurait tort de s’en priver !

Ingrédients pour 10 galettes :

  • 2 bonnes courgettes (ou 3 petites)
  • 2 œufs
  • 1 tasse de farine
  • 1 gousse d’ail
  • Quelques feuilles de menthe fraîche
  • Sel et poivre

 

Préparation :

  • Peler et râper les courgettes.
  • Essorer autant que vous le pouvez pour se séparer du maximum d’eau que contiennent les courgettes râpées.
  • Ciseler les feuilles de menthe fraîche.
  • Mélanger tous les ingrédients dans un saladier afin d’en obtenir une préparation bien homogène.
  • Dans une poêle chaude et légèrement huilée, disposer des disques de pâte et cuire environ 3 minutes de chaque côté.
  • A déguster chaud ou froid, à volonté 🙂

La tarte aux pommes de Julie

tarte-pommes

Une tarte indémodable … Une tarte intemporelle … Une tarte inter-générationnelle … Et surtout une tarte simple et sans fausse note … Là sont réunis toutes (et je dis bien toutes) les qualités pour une recette à succès assuré : la classique … Tarte aux Pommes !

Sortez le rouleau, enfilez le tablier, retroussez les manches : on y va les p’tits loups !

Ingrédients :

Pour la pâte sablée

  • 250 g de farine
  • 125 g de beurre
  • 70 g de sucre
  • 2 jaunes d’œufs
  • 5 cL d’eau
  • 1 pincée de sel

Pour la garniture

  • compote
  • 3 pommes pour un moule à tarte standard (ce seront des Jonagold pour ma part)

Pour le nappage blond

  • 100 g de sucre
  • 5 cL d’eau
  • 2 feuilles de gélatine

 

Préparation :

De la pâte sablée

  • Blanchir les jaunes d’œufs avec le sucre au fouet et ajouter un peu d’eau et le sel.
  • Mélanger au doigt la farine et le beurre coupé en petites parcelles pour obtenir une préparation sableuse jusqu’à ce que le beurre soir absorbé. Faire vite pour que le mélange ne ramollisse pas trop.
  • Verser au milieu de la préparation sableuse le mélange liquide.
  • Former une boule avec les paumes et fraiser pour rendre la boule homogène.
  • Étaler la pâte au rouleau et utiliser votre moule à tarte.
  • Préchauffer le four à 180 degrés.
  • Garnir la pâte à tarte de compote. Lisser le dessus à la spatule.
  • Peler les pommes et disposer harmonieusement en rosace les demi-tranches.
  • Parsemer le dessus avec juste un peu de sucre roux et de beurre.
  • Enfourner pour 40 à 45 min.

Du nappage blond

  • Tremper les feuilles de gélatine dans l’eau froide.
  • Chauffer l’eau avec le sucre sans venir jusqu’à ébullition.
  • Ajouter les feuilles de gélatine au mélange, hors du feu.
  • Laisser un peu refroidir le mélange avant de napper la tarte aux pommes.
  • En option, parsemer de noisettes émiettées ou de cannelle selon les goûts et les couleurs.

La traditionnelle coquille de Noël de Papa

coquilleOn y est les p’tits loups, le compte à rebours a démarré : J-30 avant le D-Day de Noël ! Et chez nous, pas de Noël sans coquille, surtout pour mon papa qui adore cette viennoiserie …

Brioche indispensable sur ma table pour un réveil au petit matin frileux ou tardif au lendemain des Fêtes, tartinée avec un peu de confiture, le tout autour d’un bon bol de chaud-chaud-chaud chocolat !

Pas besoin de plus de blabla, passons à la pratique 🙂

Ingrédients :

  • 500 g de farine
  • 25 cl de lait
  • 20 g de levure
  • 120 g de beurre mou
  • 2 jaunes d’œuf
  • 4 cuillères à soupes de sucre
  • Sel
  • Sucre perle, pépites de chocolat ou fruits secs

 

Préparation :

  • Diluer la levure et le sucre dans le lait.
  • Verser dans la cuve du robot la farine, le lait, le beurre ramolli, les jaunes d’œuf et le sel. Pour cette recette, n’utilisez pas de beurre allégé, votre brioche ne prendrait pas.
  • Pétrir avec le crochet, à vitesse lente pendant 10 min.
  • Rassembler en une boule et mettre dans un saladier préalablement fariné. Laisser lever sous un linge pendant 45 min.
  • Pétrir, remettre en boule, poser sur une plaque beurrée et farinée et laisser monter 45 min sous un linge.
  • Ajouter le sucre perle (ou les pépites de chocolat, fruits secs selon votre convenance) et donner la forme d’une coquille.
  • Cuire 35 min dans un four à 200°C. Dorer à l’œuf après 20 min de cuisson.